Actualités

Réunion du comité départemental de gestion d’une canicule

 
 
M. Pierre ORY, préfet des Vosges a présidé la réunion du Comité Départemental Canicule en présence de représentants de services de l’État (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, ARSAgence Régionale de Santé), du SDISService départemental d'incendie et de secours, de Météo-France, du Conseil Départemental et des différents autres acteurs locaux de la santé et de l’aide aux personnes. A cette occasion, le préfet a rappelé la nécessaire mobilisation de l’ensemble de ces intervenants pour une remontée des informations du terrain.

En effet, à la suite de la canicule de l’été 2003 et depuis 2004, un «plan national canicule» décliné au niveau de chaque département met en œuvre des mesures d’équipement dans les établissements de santé et d’hébergement pour personnes âgées et/ou handicapées avec les plans d’urgences «plans bleus» et «plans blancs» dans les hôpitaux ; de leur côté les communes de + de 5000 habitants ont recensé les personnes isolées et fragiles.

Ce dispositif national destiné à prévenir et à lutter contre les conséquences sanitaires d’une canicule comprend désormais 4 niveaux progressifs :

  • un niveau de veille saisonnière, déclenché automatiquement du 1er juin au 15 septembre de chaque année,
  • un niveau « pic de chaleur » ou «épisode persistant de chaleur »qui constitue à une phase de veille renforcée répondant au niveau de vigilance Jaune de la carte de vigilance météorologique. Il correspond à deux situations de vigilance jaune : un pic de chaleur important mais ponctuel (un ou deux jours) et des indicateurs biométéorologiques fournis par Météofrance prévus proches des seuils mais ne les atteignant pas (dans les Vosges 18° la nuit et 33° la journée)
  • un niveau « canicule »déclenché par les préfets de département, sur la base de l’évaluation concertée des risques météorologiques réalisée par Météo-France et des risques sanitaires réalisée par l’agence nationale de santé publique (ANSP),
  • un niveau "canicule extrême", déclenché au niveau national par le Premier ministre sur avis du ministre chargé de l‘intérieur et du ministre chargé de la santé, en cas de vague de chaleur intense et étendue associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire.

Des conseils et des informations sur l’évolution des différents niveaux de vigilance sont consultables sur le site de Meteo France, avec des cartes mise à jour à 6h00 et à 16h00 :

http://www.meteofrance.com/accueil

Les fortes chaleurs doivent inviter chacun à la plus grande prudence pour en limiter les risques, en particulier les personnes les plus fragiles. Voici quelques conseils à suivre lors d’une vague de chaleur :

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Se rafraîchir et se mouiller le corps (au moins le visage et les avant-bras plusieurs fois par jour)
  • Manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool
  • Eviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un endroit frais
  • Eviter les efforts physiques
  • Maintenir votre logement frais (fermer fenêtres et volets dans la journée, les ouvrir les soir et la nuit)
  • Adapter son travail afin de n’avoir pas à supporter une charge de travail trop importante aux heures les plus chaudes
  • Se protéger de l’exposition au soleil et de la chaleur
  • Penser à donner des nouvelles à vos proches et si nécessaire oser demander de l’aide

Une plate-forme téléphonique « canicule info service » diffuse des messages de conseils et de recommandations sanitaires puis traite les demandes d’informations générales. Elle est joignable au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), du lundi au samedi de 09 h à 19h.

 
 

A lire également :